bois 02Étrange destin que ce bois de 7 ha situé à Asssesse près de la jonction de l' E411 et de la N4.
Il en aura vu des projets le menacer.
Jusqu'à présent une bonne étoile veille sur lui.
Une étrange "malédiction" semble planer sur tous ceux qui veulent le faire disparaître.

Dans les années 90, c'est un méga cinéma qui voulu l'anéantir. Projet refusé par la Région au profit de Namur (Acinapolis).
Puis ce fut l'installation d'un Truck Wash (car wash pour camions) qui le menaça. Refusé par la Région au profit de Bastogne.
Plus récemment il y eu les projets d'un Centre commercial et, en 2016, d'un lotissement "Les Portes du Condroz" qui, tous deux, ne restèrent qu'à l'état d'ébauche.

En 2011, un grand projet de participation citoyenne était lancé à Assesse sous l'égide de la Fondation Rurale de Wallonie.(ODR)
Son but : Améliorer le cadre de vie et la qualité de vie des habitants, en répondant au mieux à leurs préoccupations.
Citoyens et politiques se mirent au travail dans différents groupes afin d'élaborer des fiches projets qui traceraient les grandes lignes du développement futur de la commune.
Le groupe Économie, constitué de citoyens et de politiques, réalisa une des fiches de ce PCDR, la n°13 qui donnait une nouvelle affectation au bois Robiet.
Etaient porteurs de ce projet le Groupe Economie, la CCATM, la CLDR et la commune.
L'un des objectifs était de "Fédérer et promouvoir les acteurs économiques locaux, leurs produits, leurs activités et leurs services, notamment les agriculteurs."
Cette fiche n'a pas été retenue en premier lieu. Car devant le nombre de projets élaborés dans différents domaines ils ne pouvaient  tous être menés à bien simultanément.
Ce projet fait partie du Lot 3 et doit être initier entre 2024 et 2026.
Mais dans le même temps, faisant fi des orientations décidées dans le cadre de l'Opération de Développement Rural, la Région, la commune, le BEP et un groupe privé prenaient des contacts dans un tout autre sens.
Un projet à dimension industrielle.
En effet, le Groupe Nonet y projette maintenant l'implantation d'une usine à Tarmac.

Pauvre bois Robiet. Tu vas maintenant disparaître, nouvelle victime de l'artificialisation des terres.
Alors que 1,3% des terres wallonnes sont constituées de friches industrielles inoccupées soit 22.047 hectares disponibles ...
Cherchez l'erreur.



 

Pin It